Accueil

Association Internationale des Hypnologues Francophones

Un Label de Qualité

L’Association Internationales des Hypnologues Francophones (AIHF) fournit un label de qualité aux hypnologues qui s’y inscrivent. Les hypnologues inscrits acceptent de suivre intégralement et scrupuleusement le code de déontologie de l’AIHF qui offre un cadre de référence sécurisant aux usagers et aux hypnologues.

Seuls les hypnologues en règle d’inscription peuvent afficher le sigle de leur appartenance à l’AIHF qui leur a été personnellement fourni et qui comporte leur numéro de membre.

S’affilier à l’AIHF est entièrement gratuit pour tout hypnologue : veuillez voir les conditions d’inscriptions.

Parcourir la zone publique de ce site est gratuite pour toute personne qu’elle soit usager ou hypnologue.

Il est conseillé à tous les hypnologues membre de l’AIHF, sans aucune obligation toutefois, de publier sur leurs sites internet, outre leur sigle d’appartenance à l’AIHF, une copie du code de déontologie de l’AIHF, ainsi que l’adresse courriel de contact suivante : info@aihf.fr, où toute question peut-être posée.

Le Code de Déontologie

Le code de déontologie définit les règles de bonne conduite de l’hypnologue.

Implication juridique

Tous les hypnologues inscrits à l’AIHF, quel que soit leur statut, secteur ou règlement de travail, sont juridiquement liés par ce code de déontologie qui définit les règles de bonne conduite professionnelle à respecter. Ce code de déontologie fournit ainsi aux hypnologues inscrits à l’AIHF un fil conducteur qui les guidera vers une pratique professionnelle respectueuse de l’éthique.

L’objectif du code de déontologie

Le code de déontologie poursuit deux objectifs importants :

La protection du public: grâce aux règles de conduite, les usagers des hypnologues inscrits à l’AIHF sont mieux protégés contre les pratiques qui n’ont pas leur place dans une relation hypnologue-usager.

La professionnalisation du métier d’hypnologue: la déontologie d’un hypnologue constitue le système de valeurs et de normes qui encadre ses activités professionnelles. En garantissant la qualité de ses services, le code contribue à la dignité et à l’intégrité de la profession des hypnologues.

Le contenu du code de déontologie

Le secret professionnel (articles 5 à 20) : l’hypnologue est tenu en toutes circonstances au secret des informations qu’il échange avec l’usager, y compris après que leur relation professionnelle a pris fin. La loi ne prévoit une dérogation à cette obligation de confidentialité que dans certains cas exceptionnels (voir la législation en cours dans votre pays). Cette section du code traite entre autres du secret professionnel partagé, de l’autorité parentale auprès des mineurs, de l’expertise de l’hypnologue dans le cadre d’expertises judiciaires, du consentement libre et informé de l’usager, des missions d’enseignement et de formation, etc (à vérifier en concordance avec les lois en vigueur dans votre pays).

Respect de la dignité et des droits de la personne (articles 21 à 24) : l’hypnologue est tenu de respecter les droits de l’usager, et en particulier sa liberté, sa dignité, son intimité, son autonomie et son intégrité.  Cette section du code aborde notamment la question du consentement libre et informé et celle du suivi des usagers mineurs.

La responsabilité (articles 25 à 29) : quel que soit le règlement de travail auquel il est soumis, l’hypnologue est responsable des choix qu’il effectue et des avis qu’il fournit. Sont notamment traitées dans ce chapitre, l’obligation de moyens, l’obligation de contracter une assurance et la continuité des services rendus par l’hypnologue à l’usager.

La compétence (articles 30 à 34) : l’hypnologue se doit d’entretenir et de développer son expertise. Lorsqu’il fait l’expérience des limites de ses compétences, il doit mener une réflexion critique à ce propos. Cette section traite entre autres de la nécessité pour l’hypnologue d’évaluer ses compétences en temps voulu et, si le besoin l’exige, d’adresser l’usager à un autre professionnel.

Intégrité et honnêteté (articles 35 à 50) : en tant que professionnel, l’hypnologue adopte une position indépendante. Il ne peut toutefois pas privilégier ses intérêts personnels dans le cadre de l’exercice de sa profession. Ce principe impose à l’hypnologue de respecter un cadre strict en matière de recherche du profit, de mélange des rôles, de publicité, etc. Ce chapitre aborde notamment la question de la transmission d’informations et celle de l’obligation d’interpeller les collègues en cas de non-respect des règles éthiques.

Quid si un hypnologue ne respecte pas le code de déontologie ?

Si une personne considère qu’un hypnologue AIHF ne respecte pas les règles prévues dans ce code, elle peut porter plainte contre cet hypnologue en informant l’AIHF par simple courriel à info@aihf.fr.

Cette plainte peut déboucher sur une procédure de médiation ou le conseil de poursuivre l’hypnologue devant la justice.

Accès au Code de Déontologie